Le Dr Abecassis pionnier
de la Lipopénosculpture


Le docteur Marc Abécassis est chirurgien plasticien et esthétique. Qualifié en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique, il est accrédité par la Haute Autorité de Santé. Depuis 1992, le docteur Abécassis est l’un des pionniers - en Europe - de la chirurgie de l’intime (chez l'homme et chez la femme). Il a mis au point, développé et standardisé différentes techniques dont la lipopénosculpture. Elles ont fait l'objet de communications dans des congrès scientifiques. Ses travaux ont rendu ces interventions plus simples, plus efficaces et plus accessibles.

Cette pratique de la chirurgie intime, alimentée par le besoin de soulager les patients de leur détresse, est devenue une vocation. Aujourd’hui, la chirurgie de l’intime est l’activité régulière et quasi-exclusive du docteur Abecassis.

Rencontre avec le Docteur Abecassis, chirugien de l’intime (Lipopenosculpture, Hyménoplastie, Vaginoplastie)

Le Docteur Marc Abecassis est un chirurgien esthétique qualifié en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Il est habilité pour toutes les interventions esthétiques concernant le corps et le visage. Le Docteur Marc Abecassis a été le pionnier des méthodes de chirurgie intime chez l’homme et la femme (Lipopenosculpture, Hyménoplastie, Vaginoplastie) en Europe. Il a initié et développé ces techniques depuis plus de 20 ans, en les promouvant à l’étranger, lors de séminaires et congrès scientifiques, en les rendant chaque fois techniquement plus simples et efficaces, et enfin en les démocratisant.

Cette tâche, devenue une réelle vocation, alimentée sans cesse par le besoin de soulager les patients de leur malaise ou détresse, a contribué au fait que le domaine de la chirurgie intime soit pour le Docteur Marc Abecassis, aujourd’hui, son activité régulière et quasi exclusive.

Le docteur Marc Abecassis est un des chirurgiens esthétiques pionnier de la chirurgie intime. Après plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la chirurgie esthétique de l’homme et de la femme, il nous explique comment le chirurgien intervient et quel est son rôle auprès de ses patients.

Le rôle du praticien dans cette chirurgie esthétique intime est extrêmement difficile, parce que nous devons également être extrêmement vigilants pour pouvoir arrêter les patients, les modérer. Pourquoi ? Parce que tout simplement aujourd’hui, chaque fois plus, les médias, internet, le cinéma etc, guident les comportements. Également la vision de l’autre, le regard de l’autre, la vision de l’autre dans les vestiaires, qui se fait chaque fois plus, d’une façon extrêmement libre, fait que les patients vont créer des besoins et des nécessités.

C’est à nous de les modérer et de savoir vraiment ce qui va être bien pour eux, c’est à dire cerner leurs motivations profondes, c’est pour cela qu’une consultation voire deux ne sont pas suffisantes. Il faut vraiment savoir si ce que l’on peut leur offrir va correspondre à leurs désirs profonds et non pas, si nous nous rendons compte par exemple, que c’est un caprice médiatique, ou bien parce que le patient ou la patiente a envie de satisfaire un partenaire de passage et bien on refusera ce patient, on refusera aussi si psychologiquement il n’est pas stable, on le refusera aussi si il ou elle a des demandes loufoques etc.

A mon avis c’est encore des limites que nous devons nous mettre de façon extrêmement attentive. De la même manière, vous avez des patients que je vois en consultation, même avant les consultations qui disent « Docteur j’ai un problème, j’ai un micro pénis » et quand je les examine je vois qu’ils n’ont pas un micro pénis. Alors un micro pénis, on ne s’accorde pas tous, mais en principe, un micro pénis c’est deux-trois centimètres au repos, et entre 7-8-9 centimètres en érection. C’est vrai que le patient peut souffrir de cette situation, je leur explique et j’explique pratiquement à tous les patients qu’ils sont tout à fait normaux. Et que s’ils partent de la consultation avec le coeur tranquille j’en serais très heureux. On est pas là pour donner des illusions par rapport à une intervention, on est là pour les aider, on est là surtout pour ne pas créer de complexe. Donc le micro pénis, il faut savoir ce que c’est.

Également, le vagin c’est entre 8-11 cm on y arrive presque tous. De la même façon les femmes : « Docteur, j’ai des petites lèvres que je ne supporte pas, elles sont trop grandes etc. » il faut remettre les choses à leur niveau et expliquer très souvent qu’elles sont tout à fait normales et que personnellement, j’en vois quand même pas mal (des patientes) qui ont ce soucis et qu’elles n’ont vraiment pas à s’en préoccuper.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la lipopénosculpture